Agents of Liberation

Vous trouverez ci-dessous les premières lignes d’un compte rendu publié dans la revue Lectures. Il a pour objet l’ouvrage de Zoltan Kékesi, Agents of Liberation, qui porte sur un ensemble de films documentaires et d’oeuvres d’art contemporain dont le sujet est le génocide des Juifs. L’originalité de l’approche et des objets ont retenu mon attention, ce qui ne m’empêche pas de souligner certains points à discuter.

L’analyse développée dans cet ouvrage – résolument engagé politiquement – vise à comprendre comment certaines formes artistiques agissent dans l’espace public afin de transformer la représentation du génocide des Juifs. Zoltán Kékesi s’appuie pour cela sur des films documentaires et des œuvres d’art contemporain, et interroge en particulier l’évolution, au cours des trente dernières années (1985-2015), des rapports entre témoignages et archives, fiction et documentaire, œuvre d’art et histoire orale. L’auteur appréhende ces paires de concepts à l’aune d’un prisme méthodologique relevant de la philosophie politique (lire la suite).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *