Le cinéma d’Amos Gitaï entre architecture et histoire

Dans le cadre du cours Histoire et cinéma de l’Université de Montréal, j’ai eu le plaisir d’accueillir Claudia Polledri (postdoctorante à l’UdeM). Elle est venu présenter son travail sur Le cinéma d’Amos Gitaï entre architecture et histoire. Celui-ci est issu du cycle de conférences (2015) et du numéro de Hors Champ (2016) que nous avions co-organisés. La séance a particulièrement porté sur la trilogie : La Maison (1980); Une maison à Jérusalem (1998) et News from Home/News from House (2005). Claudia a montré comment la démarche du réalisateur est comparable avec celle de l’historien qui pratique micro-histoire. Cette séance a ainsi été l’occasion d’étudier la figuration de l’histoire proposée par un réalisateur.

Il s’agit d’une perspective différente de celle adoptée durant l’ensemble du cours (tout l’intérêt d’avoir un-e invité-e se situe à ce niveau). Il s’agit ici de considérer que c’est le réalisateur qui adopte une perspective similaire à celle de l’historien. J’insiste généralement plus sur le fait que c’est à l’étudiant de mener une démarche historienne afin de comprendre la mise en forme (du passé ou non) proposée dans un film.

Je remercie Claudia Polledri d’avoir accepté le partage de sa présentation sur Cinémadoc.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *