Sociologies visuelles

Je me permets de partager ici les premières lignes d’un compte rendu du numéro de la revue L’Année sociologique dirigé par Pierre-Marie Chauvin et Fabien Reix , consacré à la sociologie visuelle, que je viens de publier dans la revue en ligne Lectures.

Dans l’espace francophone, l’expression « sociologie visuelle » renvoie à un ensemble hétérogène de recherches considérées comme étant aux marges de la discipline. En effet, c’est bien plus dans le domaine de l’anthropologie que le film et, dans une moindre mesure la photographie, ont progressivement été reconnus à partir des années 1960. En sociologie, c’est aux États-Unis que le visuel a plus systématiquement été étudié (Visual Sociology) depuis le milieu des années 1980. Comme l’expliquent Pierre-Marie Chauvin et Fabien Reix, qui ont dirigé ce numéro de la revue L’Année sociologique sur le sujet, cette absence de reconnaissance institutionnelle ne correspond pas forcément à un retard de la part des chercheurs francophones (lire la suite).

Territoire et Intermédialité

Vous trouverez ci-dessous les premières lignes d’un appel à communication pour une journée d’étude intitulée Territoire et intermédialité organisée par les doctorants du laboratoire LLA-CREATIS (Toulouse 2). Elle se déroulera à Toulouse le 26 novembre 2015. Je me permets ce partage avec d’autant plus de plaisir que je prends part au comité scientifique.

« La multiplication des approches transversales à l’intérieur des Sciences humaines, accompagnée par les phénomènes de mondialisation et l’évolution générale des frontières nationales et culturelles historiques, paraît contester la pertinence des frontières disciplinaires traditionnelles. La notion éminemment polysémique de territoire, que nous proposons de convoquer à l’occasion de cette journée d’étude, pourrait sembler mise en péril. Un territoire se définit comme un espace plus ou moins tangible recouvrant à la fois des réalités naturelles, culturelles (territoire linguistique, identitaire), ou juridiques (territoire national, agglomération) extrêmement diverses, qui se croisent, s’attirent ou s’excluent, et semblent à ce titre entrer fortement en résonance avec l’idée d’intermédialité. Le territoire, espace à conquérir, est par essence mouvant (lire la suite). »

Comité organisateur: Joscelin Bollut, Nina Jambrina et Agatha Mohring (Université Toulouse-Jean Jaurès).

Vous avez jusqu’au 15 juillet 2015 pour envoyer vos propositions!

Séminaire fabriques de mémoires – CNAM

Le 26 mai de 16h30 à 19h, je vais participer à la première séance du séminaire Fabriques de mémoires organisé au CNAM par Claire Scopsi. Cette séance aura pour objet : L’articulation entre récit et document oral : les récits de mémoire filmés sont-ils des documents ou des fictions ? Je vais intervenir sur le thème suivant: Du montage du film Shoah (1985), à la réalisation d’une archive en ligne. Roselyne Orofiamma (psychosociologue et chercheur, Cnam) interviendra également dans le cadre de cette séance. Continuer la lecture de Séminaire fabriques de mémoires – CNAM

Nouveaux territoires médiatiques

Je me permets de partager ici les premières lignes d’un compte rendu de l’ouvrage collectif Nouveaux territoires médiatiques dirigé par Loïc Ballarini et Gilles Delavaud, publié dans la revue en ligne Lectures. Ce titre devrait intéresser les lecteurs de ce carnet notamment car il contient un retour sur expérience concernant la plateforme Culture visuelle.

Nouveaux territoires médiatiques est un ouvrage qui réunit douze contributions préalablement données sous la forme de communications lors d’un séminaire éponyme (Université Paris 8). Constitué de deux parties, respectivement intitulées « Médias » et « Territoires », il repose sur une structure en forme de chiasme (figure de style qui repose sur un croisement des éléments). Le « nouveauté » tient en effet, dans un cas, aux pratiques médiatiques et, dans l’autre, aux territoires choisis (lire la suite).