Archives visuelles et politique

Après quelques séances méthodologiques dont je n’ai pas partagé le contenu sur Cinémadoc, il me semble intéressant de mettre en ligne la présentation de la séance du cours Histoire et cinéma qui a porté sur les liens entre archives visuelles et politique. Il s’est surtout agi de conduire les étudiants à considérer la question politique non pas seulement du point de vue du sujet ou du traitement scénaristique du sujet abordé, mais aussi du point de vue de l’usage des images d’archives comme relevant d’une politique visuelle. Cela a été vu à partir d’une étude portant sur les notions d’illustration et d’usage créatif, ainsi que de transparence et d’opacité médiatique. Le corpus était composé de deux films de Simon Beaulieu, montés par René Roberge qui portent sur deux figures centrales du mouvement indépendantiste québécois. Le premier date de 2011 et est intitulé Godin (l’usage des archives est relativement illustratif) alors que le second Gaston Miron, un homme revenu d’en dehors du monde (l’usage des archives est beaucoup plus créatif) date de 2014.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *