Séance du 20 avril : conclusion autour de la réception de Shoah

La dernière séance de l’atelier se tiendra ce mercredi 20 avril, de 18h à 20h, au bureau du CEHTA, à l’INHA.

Je vous présenterai la manière dont j’appréhende – dans le cadre de mon travail de thèse – les productions de récits dans la presse française et américaine portant sur le film Shoah, entre avril 1985 et juillet 19871. Le principe à la base de ce travail est de ne pas considérer ces écrits comme des sources permettant d’appréhender le processus de création du film, mais de les étudier comme des récits à analyser en tant que tels. La première borne chronologique correspond à la première diffusion du film en salle et la seconde à sa première diffusion à la télévision en France. Entre ces deux dates, le film a également été diffusé aux États-Unis.

Il s’agira de comprendre et de discuter ensemble l’influence de ce premier temps de la réception sur la construction du récit du film. Ainsi la question de l’articulation entre fiction et documentaire se déplacera de la forme cinématographique aux productions de récit postérieures à la diffusion du film. On se demandera ainsi quels termes ont été choisis par les journalistes pour désigner le film : documentaire ? non-fiction ? fiction de réel ? œuvre d’art ? chef-d’œuvre ?  Ces termes constituent autant de désignations concurrentes du film Shoah. Au-delà de cette question, on s’interrogera sur ce dont parlent les journalistes qui ont à rendre compte du film.  Au sujet de quels protagonistes  du film écrivent-ils ? Quelle place accordent-ils au réalisateur dans leurs récits ? Quels thèmes ont particulièrement retenu leur attention ? Quels micro-récits circulent entre les différents articles ? Quels différences existent entre la France et les États-Unis? Des lignes éditoriales singulières peuvent-elles être identifiées et avec quelles significations ?

On abordera ces questions à partir d’articles publiés aussi bien dans Libération et Le Monde, que dans le Washington Post et le New York Times. Ces publications sur le film, dont il m’a été possible de reconstituer l’intégralité durant cette période, seront mises en regard avec d’autres journaux français (des Cahiers du Cinéma à Télé 7 jours) et américains. J’apporterai des copies de ces articles et vous présenterai la manière dont je les ai collectés, puis les choix opérés dans le cadre du dépouillage de ces sources.

  1. mises en regard avec les cas allemands, polonais et italiens si nous avons le temps []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.