Séminaire d’histoire orale – signalement

Le séminaire de l’EPHE, Histoire orale, archives orales, patrimoine oral organisé par Florence Descamps a lieu chaque mercredi matin depuis le 2 novembre 2011. Comme chaque année, dans le cadre de celui-ci, plusieurs séances seront consacrées spécifiquement aux témoignages oraux filmés.

Mercredi 4 janvier 2012 : Entendre et voir la parole (F. Descamps).

Mercredi 11 janvier 2012 : De la parole filmée au film monté : le cas de Shoah de Claude Lanzmann (Rémy Besson, EHESS).

Mercredi 25 janvier : Les entretiens filmés du Comité d’histoire de la TV (Claire Mascolo, INA).” lire la suite.

Le sujet de l’intervention du 11 janvier sera le suivant:

De la parole filmée au film monté : le cas de Shoah de Claude Lanzmann :

Shoah (1985) est un film dont le sujet est à la fois le génocide des Juifs (1941-1945) et la mémoire de celui-ci, entre le milieu des années 1970 et le début des années 1980. Il ne contient pas d’images en mouvement contemporaines de la première période, intégrant uniquement des images tournées durant la seconde (1975-1981). De plus, aucun commentaire en voix-off, qui viendrait expliciter ces images, ni musique, ne sont ajoutés. Seules les paroles d’acteurs de l’histoire : témoins polonais, Juifs persécutés et Allemands persécuteurs, recueillies lors d’entretiens, sont données à entendre. Si ce film peut ainsi produire l’impression d’une absence de mise en intrigue, en fait, celle-ci est très présente et le montage a constitué une phase essentielle de la réalisation de Shoah. Les archives disponibles au Musée Mémorial de l’Holocauste à Washington (USHMM) permettent d’appréhender le travail de montage mené par Claude Lanzmann et Ziva Postec entre 1979 et 1985. Lors de cette séance, à travers quelques études de cas, les différentes étapes du processus de réalisation seront étudiées et discutées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.