Le témoin, l’historien et le réalisateur (3) : sources orales et acteurs de l’histoire – documents de cours

Cette note reprend les documents et films utilisés pour le cours Histoire et cinéma (Université de Montréal) du 27 mars 2013. L’objectif principal de cette séance est de s’interroger sur les liens et les différences entre histoire orale et réalisation d’entretiens filmés par un réalisateur. Le corpus de films est principalement composé de films québécois.

– Le rôle de la technique et la question des dispositifs filmiques
– Les rapports entre source orale et cinéma direct
– Le témoin comme porteur d’une culture partagée

Films mobilisés durant le cours :

Chronique d’un été (Jean Rouch et Edgar Morin, 1961) (en ligne)
Pour la suite du monde (Michel Brault et Pierre Perrault, 1963) (en ligne)
Pierre Perrault, l’action parlée (Jean-Louis Comolli et André S. Labarthe, 1968)

Textes mobilisés durant le cours :

Vincent Bouchard, Michel Marie (préface), Pour un cinéma léger et synchrone ! Invention d’un dispositif à l’Office national du film à Montréal, Villeneuve d’Ascq, Septentrion, 2012.
Jean-Marc Berlière et René Lévy, Le témoin, le sociologue et l’historien, Nouveau Monde éditions, Paris, 2010, 430 p.
Agnès Callu, « L’acculturation d’un attelage disciplinaire : Histoire du temps présent/ Histoire orale », Devenir Historien-ne, 12 novembre 2012.

Vous pouvez aussi consulter:

Rémy Besson, « L’ingénierie des archives orales – Florence Descamps », Culture Visuelle, 4 avril 2012.
_, «Réflexions pour un montage historien des images animées », Culture Visuelle, 13 juillet 2012.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.