Voir/Savoir. La pédagogie par l’image

Je me permets de partager ici les premières lignes d’un compte rendu publié sur la revue en ligne Lectures, portant sur le livre d’Annie Renonciat (dir.), Voir/Savoir. La pédagogie par l’image au temps de l’imprimé, du XVIe au XXe siècle, car il aborde des questions liées à l’éducation par et à l’image que nous avons ici le plus souvent interrogées par le prisme du cinéma.

Portant sur une période de quatre siècles (XVIe – XXe), Voir/Savoir a pour objet l’évolution des usages de l’image dans les publications ayant pour but l’éducation des enfants et des jeunes adultes1. Il repose pour cela sur plus de deux cents figures issues des fonds du Musée national de l’Éducation, dont l’auteure, Annie Renonciat est l’une des responsables scientifiques. Publié dans la collection « Patrimoine références » (Scérén-CNDP), ce livre a lui-même une vocation pédagogique. Composé de deux parties d’inégales importances, il accorde d’abord une place centrale à une approche chronologique (partie 1, p. 9 à 170), puis à des études thématiques plus analytiques, qui sont menées par d’autres auteurs (partie 2, p. 173 à 2452). Ainsi, un parcours érudit et ludique menant le lecteur de l’approche des images développées par les jésuites, jusqu’à l’émergence de l’éducation à l’image (la présence de celle-ci est officialisée au sein de l’Éducation nationale à partir de 1995), est proposé. Ce parcours est pour le moins chaotique, puisque comme le rappelle Yves Galupeau, « à l’opposé des approches sensualistes prônées par les pédagogues anglo-saxons, les pédagogues français tiennent généralement l’image pour un élément parasite dans l’acquisition des savoirs » (p. 206), tout du moins jusqu’au milieu du vingtième siècle. (lire la suite).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.