La Grande guerre au petit écran

Je me permets de partager ici les premières lignes d’un compte rendu publié sur la revue en ligne Lectures, portant sur le livre Ariane Beauvillard et Laurent Bihl, La Grande guerre au petit écran, car il aborde certaines questions régulièrement débattues ici sur les rapports entre histoire et cinéma, en les déplaçant vers les rapports entre téléfilms et événement historique.

Dans La Grande Guerre au petit écran, Ariane Beauvillard et Laurent Bihl abordent la manière dont le premier conflit mondial a été représenté à la télévision entre le début des années 1960 et 2013. Pour cela, ils ont choisi deux corpus, des fictions télévisuelles et des émissions commémorant le 11 novembre 1918. S’inscrivant dans une tendance plus générale de (re)découverte des fonds de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), l’idée qui consiste à analyser quarante-deux téléfilms sur une période de cinquante ans est relativement originale, les chercheurs s’étant jusqu’à maintenant le plus souvent concentrés sur des films de cinéma, sur des documentaires et sur des bandes d’actualité. Cette partie, particulièrement développée (huit chapitres, 100 pages), s’articule avec trois études de cas placées en fin d’ouvrage, qui sont exemplaires (lire la suite).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.