Archives, intermédialité et numérique

Archives, intermédialité et numérique.
Cette présentation a porté sur la manière dont les archives sont mises en ligne. Au-delà des seules archives numériques et autres sites documentaires, il s’agit ici de questionner l’émergence de modes de médiation nouveaux : expositions en ligne, webdocumentaires, encyclopédies, MOOC, etc. Cela conduit à s’intéresser à des productions culturelles qui s’éloignent du mythe de la transparence du support médiatique, afin de gérer la nécessaire coprésence de diverses formes dans un même espace virtuel. Resituée dans une perspective intermédiale, marquée par l’omniprésence du numérique, et dans les nouvelles configurations des rapports entre présent, passé et futur, entre mémoire et histoire, entre témoignage, trace et document, l’archive ne nous apparaît, en effet, plus seulement comme une trace du passé qui a été institutionnalisée, mais aussi comme une forme de médiation dont il s’agit de comprendre le rôle dans l’espace public.

Rémy Besson, 16 octobre 2014, colloque Processus de création et archives du spectacle vivant, Rennes 2.

Dans le cadre de ce colloque, dont j’étais membre du comité scientifique,  j’ai également eu l’opportunité de présenter avec Jean-Marc Larrue (Université de Montréal), l’archive numérique de la troupe Dora Wasserman (17 octobre, cf. Programme complet).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.