Semaine de l’Open Access


A l’invitation de Françoise Gouzi et de Marc Lavastrou, j’ai eu l’occasion de présenter un retour sur expérience(s) concernant mes usages du libre, des carnets de recherche, des archives ouvertes, de la licence Creative Commons et des réseaux sociaux, depuis 2006. Cette présentation, prenant place dans le cadre de la semaine de l’Open Access, a constitué une opportunité de revenir sur une pratique personnelle paradoxale, à la fois volontariste en terme d’usage du libre, tout en reconnaissant l’utilité de plateformes privées. Jeunes chercheurs, nous avons, en effet, à faire avec la nécessité d’une exposition sur plusieurs plateformes (Academia aussi bien que HAL-SHS, Hypothèses aussi bien que Twitter ou Facebook) et avec la question du contrôle des contenus que nous partageons. Les problématiques liées à la gestion des droits d’auteur et à la libre circulation des contenus sont alors centrales (paternité, code ouvert, stabilité des URL…). Sans dogmatisme, il s’agit quotidiennement d’effectuer des choix qui sont tout sauf neutres; mieux vaut alors effectuer ceux-ci en connaissance de cause.

Journée organisée à l’Université Toulouse 2, le 13 octobre 2014.

Photographie de Une, Fanny Lalleman, partagée sur Twitter pendant la séance, reproduite avec l’autorisation de l’auteure.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.