Les images de la science

Je me permets de partager avec vous les premières lignes d’un compte rendu publié dans la revue Lectures portant sur l’avant-dernier numéro de la trop méconnue revue Poli (Politique de l’image) qui porte sur Les images de la science.

Résolument pluridisciplinaire, le huitième numéro de la revue Poli, codirigé par Maxime Boidy, Marion Coville et Catherine Derieux, est consacré aux relations entre univers scientifique et représentations visuelles. Composé de sept articles et de deux portfolios, le dossier s’articule autour d’un entretien central mené avec le théoricien américain de la culture visuelle, W.J.T. Mitchell (Université de Chicago). Si celui-ci est trop court pour lui permettre de présenter en détail son propre discours sur les images, il le conduit à soulever deux problématiques centrales pour le sujet : comment représenter visuellement une activité scientifique et/ou ses résultats ? Et quels usages les scientifiques font-ils des images ? Tout l’intérêt de numéro est de proposer un brouillage constant des limites entre ces deux interrogations. Les deux portfolios, grinçantes variations sur les limites des visualisations scientifiques (« Incertitude », de Nicolas André et Laurence Bordenave) et sur l’usage d’images de la science dans les jeux vidéos (« Cobaye ou joueur ? », de Simon Bachelier et Heather Kelley), viennent d’ailleurs redoubler ces questionnements (lire la suite).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.