De l’écriture d’un carnet en ligne aux usages des réseaux sociaux

Le vendredi 13 mars 2015, j’ai eu le plaisir de participer à la journée d’étude Visibilité et légitimité de l’information : Comment être « bien vu » dans le contexte numérique ? organisée par le Département archives et médiathèque (DAM) de l’université Toulouse. La communication présentée a été un retour sur expérience problématisé, portant sur les usages des carnets de recherche en SHS. Elle s’intitulait, De l’écriture d’un carnet en ligne aux usages des réseaux sociaux : repenser les modes de médiation de la recherche en SHS. J’ai articulé la question du carnet avec une réflexion sur l’identité numérique des chercheurs. Il s’est ainsi agi de réfléchir sur la place des carnets au sein d’un ensemble de modes de médiation en ligne (réseaux sociaux dits académiques et non-académiques, archives ouvertes, sites des revues en ligne ou non, pages des laboratoires, pages des éditeurs, sites des médias traditionnels, site personnel, etc.). Le carnet a été considéré, à la fois comme un espace de convergence d’informations qui resteraient sinon dispersées et comme un lieu à partir duquel la dispersion des contenus produits en ligne était à penser.

Je partage ici le diaporama correspondant à cette communication.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.