Les MOOC tutorés, vers une articulation généralisée entre présentielle et en ligne ?

Je me permets de partager ici les premières lignes d’un compte rendu de l’ouvrage de Jean-Charles Pomerol, Yves Epelboin et Claire Thoury,  Les MOOC. Conception, usage et modèles économiques publié dans la revue en ligne Sens Public, car il porte sur un thème qui ne devraient pas manquer d’intéresser les lecteurs de ce carnet. J’en profite pour vous rappeler le billet de Devenir historien-ne que j’avais rédigé l’année dernière sur le cours en ligne historien de Paris Ouest, “Ce que la mise en ligne fait aux archives : à propos d’un MOOC“.

Les MOOC (Massive Open Online Courses), aussi désignés par les acronymes CLOM (Cours en Ligne Ouverts et Massifs) et FLOT (Formation en Ligne Ouverte à Tous) sont, à l’heure actuelle, perçus tout à la fois comme un format renouvelant l’enseignement à distance et comme un objet de polémique. En effet, leurs thuriféraires les considèrent comme une véritable révolution institutionnelle et pédagogique, alors que leurs détracteurs voient dans leur essor un énième symptôme du triomphe (plus ou moins en trompe-l’œil) d’une vision néolibérale de l’enseignement universitaire. Dans Les MOOC…, Jean-Charles Pomerol, Yves Epelboin et Claire Thoury proposent un état de la recherche sur ce sujet. Ils abordent ainsi des questions concrètes liées à leur mode de production (valorisation institutionnelle, budgets nécessaires, etc.) et à leur usage, notamment à travers celui des publics visés (étudiants en formation initiale, formation tout au long de la vie, etc.). L’ouvrage, issu d’un rapport rédigé à la demande du Conseil Scientifique de la ville de Paris, est basé sur dix-huit entretiens avec des acteurs clefs du secteur. Il offre ainsi une étude synthétique principalement centrée sur l’espace francophone européen (France, Belgique et Suisse). Lire la suite sur Sens Public


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.