Introduction au dossier Amos Gitai (revue Hors Champ)

A la suite du cycle d’études, Amos Gitaï – Regards singuliers sur une pratique plurielle qui s’est tenu l’année dernière (janvier-avril 2015), j’ai le plaisir de vous présenter l’introduction du dossier que nous avons coordonné avec Claudia Polledri dans la revue en ligne Hors Champ. Les articles et entretiens du dossier vont suivre dans les jours qui viennent. Cette première publication constitue une occasion de remercier à nouveau Marc-Antoine Lévesque et Fabienne Elkeslassy sans qui le cycle n’aurait jamais vu le jour. Je tiens aussi à remercier Philippe Despoix pour son soutien constant pendant le cycle et André Habib pour le formidable travail éditorial mené avec Hors Champ. Enfin, une pensée pour les auteurs dont vous découvrirez les textes dans les jours qui viennent: Nurith Aviv, Anne Klein, Olivier Beuvelet, Ariel Schweitzer et Régine Robin.

Ce dossier dédié à Amos Gitai est issu de la volonté de poursuivre, sous une autre forme, le cycle d’études que nous avons consacré à ce réalisateur en 2015 (Université de Montréal). Comme illustré par son titre, « Regards singuliers sur une pratique plurielle », ce cycle a exploré la pluralité qui caractérise le travail de Gitai si bien du point de vue des dispositifs artistiques qu’il mobilise, du cinéma à l’exposition en passant par la photographie, que sur le plan de l’engagement qu’il revendique dans l’espace social et politique. Cela explique pourquoi ces conférences et projections ont vu la participation d’intervenants issus de disciplines distinctes qui ont accepté de se confronter à des objets en apparence étrangers à leur domaine de spécialité. En plus des études cinématographiques, l’architecture, l’archivistique, la muséologie et l’histoire, sont, en effet, les divers regards qui ont été portés sur l’œuvre de Gitai, afin d’en faire ressortir des aspects trop régulièrement ignorés. Cette variété d’approches constitue également une caractéristique de ce dossier thématique dont le propos pourrait se résumer ainsi : explorer certaines facettes de cette œuvre protéiforme, tout en valorisant la complémentarité et les apports singuliers de chacun de ces regards (lire la suite).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.