Repenser le rôle de la Paluche dans Shoah

Dans le cadre du colloque international Cinéma et portabilité qui a eu lieu du 19 au 20 octobre 2017 à l’Université de Montréal, j’ai eu l’occasion de présenter une communication à deux voix et deux approches avec Alexia de Mari (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3). Celle-ci avait pour titre: Repenser le rôle de la Paluche dans Shoah. Nous avons abordé ce sujet à la fois du point de vue de la génétique cinématographique et de l’étude des discours qui ont porté sur le film dans l’espace public. Alexia a apporté son expertise concernant les archives de la société Aaton. Celles-ci sont accessibles à la Cinémathèque française. Son approche a été croisée avec la mienne qui est plus centrée sur les archives du film. Celles-ci sont accessibles à l’USHMM. Cette double perspective nous a permis d’insister sur le rôle de la technique dans le film. La prise en compte de ces archives nous a aussi permis de mettre à distance les discours portant sur Shoah en évitant une interprétation basée sur le face à face entre le chercheur et le film.

Vous trouverez notre présentation ci-dessous:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.