Source, enregistrement et preuve (cinéma documentaire)

Dans le cadre du cours Cinéma documentaire (CIN2104) que je donne ce semestre à l’Université de Montréal, la deuxième séance a été consacrée à la question de la source, de l’enregistrement et de la preuve par l’image. La notion transversale qui a été abordée est celle d’authenticité. Le texte étudié est “Montage interdit” d’André Bazin. Ce cours entre en écho avec la séance portant sur le documentaire d’animation où, justement, le cinéma n’est ni source, ni enregistrement et encore moi preuve. La séance doit donc être considérée dans la progression du cours. Je partage tout de même ici la présentation liée à celle-ci.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.