Émergence et contestation de la notion de documentaire

Après une séance consacrée à la question de L’enregistrement, de la source et de la preuve, le cours Cinéma documentaire, que j’ai le plaisir de donner ce semestre à l’Université de Montréal, a porté sur L’Émergence et contestation de la notion de documentaire. Cela a surtout été l’occasion de complexifier un peu le premier modèle présenté en cours. Cela a été fait en mobilisant les écrits de François Niney et à partir de cas tels que Nanouk, L’Homme à la caméra, L’Homme d’Aran et Misère au Borinage.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.