Autopublier la recherche

Dans le cadre de la revue d’histoire en ligne du Collège de France, Entre-temps, nous publions avec Sébastien Poublanc, un entretien avec Patrick Peccatte. C’est l’occasion de rendre compte de son travail d’autopublication et de valoriser le travail mené sur Euchronie.

Depuis une dizaine d’années Patrick Peccatte multiplie les analyses portant sur la culture visuelle. Il s’intéresse aussi bien aux photographies de Libération en Normandie, qu’aux magazines Pulps, aux films de superhéros et à la Tapisserie de Bayeux. Il s’appuie souvent sur l’analyse de corpus conséquents et sur l’intégration de connaissances issues d’une forme d’intelligence collective sur Internet. Il mobilise ainsi régulièrement les notions de “crowdsourcing”et de “redocumentarisation”. Ce travail portant sur le passé, il l’autopublie en ligne sur un carnet de recherche et sur compte Flickr collaboratif : PhotoNormandie. C’est à ce titre que son blog, Déjà Vu, est indexé sur par la plateforme Euchronie et que nous avons souhaité lui poser quelques questions pour Entre-Temps. Ses réponses nous permettent de mieux saisir ce que le web change, de manière générale, à la diffusion de l’histoire et, en particulier, d’appréhender un cas d’autopublication de connaissances portant sur le passé (lire la suite).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.