Une image d’archives, c’est une image des archives

Vous trouverez ci-dessous les premières lignes d’un article que je viens de publier dans la catégorie “le goût de l’archive” de la revue montréalaise en ligne Hors Champ. Je vous invite à découvrir le numéro de mars/ avril 2019.

Une image d’archives, c’est une image des archives

À la fin de l’été 2018, André Habib m’a parlé de sa volonté de réunir quelques textes pour Hors Champ autour du rapport des chercheurs aux archives en me disant qu’il y avait, pour moi, une actualité à proposer quelque chose au sujet de Shoah (1985). Lanzmann venait de décéder. Je saisis immédiatement l’enjeu. Shoah est un film sans archives (tout du moins sans images en mouvement contemporaines du génocide) qui a donné lieu à la création d’un fonds d’archives au Musée Mémorial de l’Holocauste à Washington (celui-ci est à présent accessible en ligne). On y trouve principalement les rushes du film de 1985. Cela fait maintenant plus d’une demie douzaine d’années que j’observe ce devenir archives de Shoah. J’y ai découvert des entretiens inédits qui portent sur des sujets à peine abordés dans le montage final, des plans de coupes improbables, de nombreux dispositifs filmiques originaux.

Sur quel critère est-ce que je pourrais bien choisir une image issue de ce fonds pour ensuite proposer une réflexion portant sur mon rapport aux archives de manière plus générale ? (lire la suite).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.