Le monde remodelé par le cinéma

Dans le cadre du colloque international Matérialité, esthétique et histoire des techniques : la collection François Lemai comme laboratoire, j’ai eu l’occasion de présenter un projet MVC intitulé “Le monde remodelé par le cinéma” auquel je travaille actuellement. Cette présentation a été conçue avec Marina Gallet (directrice de la préservation et du développement des collections de la Cinémathèque québécoise).

Nous avons partagé notre expérience de conception d’une exposition virtuelle intitulée « Le monde remodelé par le cinéma », en cours de réalisation par la Cinémathèque québécoise, TECHNÈS et Médiafilm. À travers une expérience immersive et l’utilisation de huit caméras représentées en 3D, cette exposition en ligne vise à faire découvrir au 12-17 ans la façon dont les appareils de prise de vues cinématographiques portables modifient notre rapport au corps (corps représenté à l’écran et corps derrière la caméra).

À partir d’exemples concrets, la méthode avec laquelle nous travaillons a été présentée, mais ce fut surtout une occasion de questionner notre pratique et de présenter les interrogations soulevées tout au long du processus de conception et de création en cours. Nous nous sommes pour cela appuyés sur le travail conceptuel, ergonomique et graphique mené avec le prestataire technique (DPT) et des ateliers de formation menés en classe. En effet, rendre compte de l’histoire de la technique, de la matérialité des appareils et des enjeux de la portabilité à travers une expérience virtuelle constitue un véritable défi. Sans verser dans une forme de technophilie béate, ni son revers (une forme de technophobie envers les usages du numérique), nous avons exploré quelques pistes pour une écriture intermédiale de l’histoire qui passe par la création d’une exposition virtuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.