De la mémoire à la terre: entretien avec Gisela Restrepo

C’est un plaisir de partager sur Cinémadoc, l’entretien que j’ai eu l’occasion de mener avec Gisela Restrepo pour la revue en ligne Entre-temps. Cet entretien fait suite à la projection du 28 mars 2022 organisée à la Filmothèque (Paris) autour de son film dans le cadre du cycle de l’IHTP (CNRS) “Un film/ une histoire”. Vous trouverez ci-dessous les premières lignes. La suite est à lire sur le site de la revue qui est en accès libre.  

Le premier long métrage documentaire de Gisela Restrepo raconte à la première personne l’enquête de la réalisatrice qui cherche à trouver le lieu dans lequel sa tante, membre du Movimiento 19 de Abril (M-19), a été enterrée. De la France, pays d’exil de ses parents, jusqu’en Colombie, elle va reconstituer le puzzle d’une histoire familiale marquée par le conflit armé, qui entre en résonance avec la mémoire collective du pays tout entier. Ce film, “Sous le silence et la terre” (2021) aborde des questions relatives aux liens entre histoire et mémoire, archives et témoignages, souvenirs et oubli (lire la suite).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.