Le documentaire sonore de chercheur (JE) – 17 novembre 2023

Vous trouverez ci-dessous les informations relatives à la journée d’études Le documentaire sonore de chercheur : Du terrain d’enquête au récit sonore : quels enjeux d’écriture ? organisée par Séverine Leroy à l’UCO. Il s’agit d’une manifestation scientifique organisée dans le cadre du projet Prasore auquel je participe depuis ses débuts. Avec Marie Lavorel (Concordia), j’ai aussi le plaisir de prendre part à cette journée. Entre 16h et 16h30, nous y présenterons notre réflexion actuelle sur un projet de recherche-création sonore. Le titre de la présentation est le suivant « Kwibuka, documentaire sonore (projet PRASORE) : Contexte, terrain et réflexions sur le processus de création. »

Présentation de la journée d’étude:

À l’occasion de cette journée, nous écouterons les processus d’analyse de chercheuses et chercheurs qui ont une expérience de production de documentaire sonore. La position réflexive sera privilégiée et nous permettra d’interroger les principales zones de questionnements que soulève cette pratique d’enregistrement et de réalisation revendiquée comme une écriture alternative de la recherche. Fanny DUJARDIN (CNRS, Prism, Aix-Marseille Université) soulèvera les enjeux éthiques du « don du micro » dans son documentaire Prologue pour un récit d’arrivée qui interroge les conditions de l’hospitalité réservées aux jeunes migrants en France. Marie FIERENS et Ornella ROVETTA (ULB, Bruxelles) partageront l’évolution de la transformation de leur processus de recherche sous l’influence du sonore et la place que ce medium a pris dans leurs modalités d’écriture et de transmission de leurs recherches. Séverine Leroy (CHUS-UCO, Angers) présentera sa recherche sur l’observation de processus de création et le choix du documentaire sonore pour transmettre les expériences vécues. Rémy BESSON (Université de Montréal) et Marie LAVOREL (Université Concordia) présenteront les enjeux soulevés par le projet documentaire qu’ils développent dans le projet PRASORE consacré à la transmission de la mémoire du génocide des Tutsi dans la communauté rwandaise de Montréal. Enfin, les chercheuses et chercheurs du projet PRASORE partageront leur expérience issue de la première résidence de recherche-création qui s’est déroulée en juin 2023 et les questions qu’elles et ils se posent au moment où le tournage de leur projet documentaire se met en œuvre.

Le programme détaillé avec l’horaire est accessible via le site de l’UQO. Vous trouverez ci-dessous le résumé de la communication que nous allons donner à 16h avec Marie Lavorel:

Rémy BESSON (Université de Montréal) et Marie LAVOREL (Université Concordia) : « Kwibuka, documentaire sonore (projet PRASORE) : Contexte, terrain et réflexions sur le processus de création. »

30 ans après le Génocide des Tutsis au Rwanda, les témoignages de la plupart des survivants qui résident à Montréal ont été collectés et leurs récits de vie sont préservés et valorisés. Ce qui nous apparaît désormais comme étant le plus important, c’est d’interroger le rôle que ces témoignages oraux jouent dans la vie des membres de la seconde génération (18 à 25 ans). Plus précisément, nous souhaitons mettre en évidence le rôle actif que ces derniers jouent dans la transmission de cette mémoire collective traumatique et dans son actualisation dans l’espace public canadien. À partir du processus de création de Kwibuka, une création sonore qui sera réalisée en 2024, nous vous présenterons la préparation du terrain de collecte de sons et la mise en place d’un processus collaboratif nécessaire à sa réalisation.

 



Citer ce billet
Rémy Besson (2023, 1 novembre). Le documentaire sonore de chercheur (JE) – 17 novembre 2023. Cinémadoc. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mtdd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.