Conseils de lecture pour temps de fêtes (et début 2024!)

C’est toujours un plaisir pour moi de partager quelques idées de lecture avec les membres du comité de rédaction de la revue d’histoire en ligne Entre-temps. Pour cette fin d’année 2023 et début d’année 2024 (!), je me suis penché sur la bande dessinée de Mélanie Leclerc intitulée Contacts. Vous trouverez ci-dessous le court texte que j’ai rédigé. Je vous invite surtout à prendre connaissance des autres propositions des membres du comité d’Entre-temps directement sur le site de la revue: https://entre-temps.net/conseils-de-lecture-pour-temps-de-fetes/

BANDE DESSINÉE – Mélanie Leclerc, Contacts, Outremont, Mécanique générale, 2019, 113 p.

La bande dessinée autobiographique Contacts est le résultat d’un travail mené pendant près de sept ans, d’abord été édité à compte d’auteur en seulement 100 exemplaires (2017). Depuis, une réédition chez Mécanique général (2019) et une certaine reconnaissance auprès du public et de la critique sont venues ! Ce projet singulier de Mélanie Leclerc porte sur sa relation avec son père, Martin Leclerc (lui-même fils du célèbre chanteur Félix Leclerc !) : un chef opérateur de cinéma documentaire québécois ayant travaillé à l’Office national du film du Canada (ONF) entre les années 1970 et 1990, notamment sur La bête lumineuse de Pierre Perrault (1982). Le récit proposé croise l’histoire intime d’une famille sur une vingtaine d’années (1982-2004) et la transmission des gestes de création, principalement autour de la photographie, sans épargner les protagonistes de l’histoire. Notons, pour conclure, que la publication se ferme par une annexe composée d’une série d’une dizaine de photographies de Martin Leclerc.

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille aussi la dernière bande dessinée de l’autrice – Temps libre, 2020 -, qui revient de manière détournée sur son désir de création.



Citer ce billet
Rémy Besson (2024, 8 janvier). Conseils de lecture pour temps de fêtes (et début 2024!). Cinémadoc. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vk1g

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.