Le webdocumentaire interactif De la ferme à l’assiette: une mise en valeur originale des archives. – 30 mai 2024

Jeudi 30 mai 2024 à Rivière-du-Loup (via vidéo pré-enregistrée dans mon cas), dans le cadre du congrès de l’Association des archivistes du Québec (AAQ), je participe à un panel que j’ai co-organisé avec Joanne Burgess (UQAM), Rui Silveira (UQAM) et Gilles Tassé (documentariste) intitulé “Le webdocumentaire interactif De la ferme à l’assiette: une mise en valeur originale des archives”. C’est pour nous une occasion de présenter notre de webdocumentaire actuellement accessible de manière libre

Présentation du projet
Le webdocumentaire De la ferme à l’assiette (www.ferme-a-assiette.uqam.ca) a été réalisé dans le cadre du Programme de soutien et de valorisation des connaissances du ministère de l’Économie
et de l’Innovation du Québec. Sa production repose sur un partenariat entre Joanne Burgess du Département d’histoire de l’UQAM, le labdoc de l’École des médias de l’UQAM, l’Écomusée du fier monde et le Centre de services scolaire de Montréal. Il est le fruit d’une collaboration inédite entre la recherche historique et la recherche-création.
Dans le cadre d’un processus de co-construction, l’équipe du projet a œuvré à la production d’un webdocumentaire interactif destiné à une clientèle scolaire et à un public muséal, notamment celui de l’Écomusée. Les contenus et l’approche du webdocumentaire sont adaptés au programme et aux élèves du dernier cycle du primaire; son caractère interactif et sa structure favorisent des démarches personnalisées d’exploration qui permettent aussi des approfondissements par les publics adultes.
Le webdocumentaire traite de l’ancrage historique d’un sujet d’une grande actualité, soit l’approvisionnement alimentaire de Montréal et les modalités d’industrialisation de la production alimentaire. Pour ce faire, il examine trois groupes de produits : lait, confitures et marinades, et pain. L’équipe a choisi d’aborder l’histoire de ces produits à travers la présentation de six trajectoires biographiques (deux par produit) en insistant sur les moments de transformations liées aux thématiques et aux produits identifiés. Pour présenter ces trajectoires biographiques et les contextualiser, le webdocumentaire utilise comme support créatif et pédagogique des documents d’archives ainsi que du matériel cartographique et graphique produit par l’équipe. Les archives, et surtout les archives iconographiques, sont au cœur de ce projet. Plusieurs centaines de documents sont mobilisés et mis en valeur : ils proviennent d’une multitude de fonds et d’institutions au Québec et ailleurs.

Questions abordées lors de la conférence

La séance poursuit plusieurs objectifs. Il s’agit d’abord de présenter le webdocumentaire lui-même, son architecture et son dispositif de navigation. Nous reviendrons ensuite sur les origines et le déroulement du projet – ses objectifs, son contenu, ses principales étapes de réalisation. Nous accorderons une attention particulière aux modalités d’élaboration du concept artistique et du scénario, de même qu’au processus de repérage et de sélection des archives mises en valeur. Nous souhaitons également rendre compte du traitement des archives, notamment dans le cadre de séquences animées. Enfin, la séance abordera des enjeux historiographiques, méthodologiques et éthiques soulevés par l’utilisation du matériel archivistique dans le cadre d’une réalisation conjuguant l’histoire et création.

Vous pouvez consulter l’ensemble du programme du congrès.



Citer ce billet
Rémy Besson (2024, 21 mai). Le webdocumentaire interactif De la ferme à l’assiette: une mise en valeur originale des archives. – 30 mai 2024. Cinémadoc. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11p38

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.