Filmer les camps, de Hollywood à Nuremberg

projection

Suite à l’ouverture ce 10 mars de l’exposition Filmer les camps. de Hollywood à Nuremberg dont Christian Delage (EHESS-Lhivic) est le commissaire, je me permets de vous proposer une séance d’atelier double.

Le mercredi 17 mars nous nous retrouverons à l’INHA pour étudier une séquence filmée par un soldat allemand  présentant une exécution par balles pendant les premières semaines du génocide des Juifs et la manière dont elle s’est trouvée mobilisée ensuite dans des films de fiction (la série Holocauste) et dits documentaires (Einsatzgruppen de M. Prazan entre autres). Il s’agira d’interroger ces deux minutes de film en historien, dans l’optique d’en comprendre les conditions de réalisation (en juillet 1942) et de diffusion (de 1943 à 2010), dans la perspective de mieux appréhender la temporalité de l’évènement filmé et la perception que l’on peut en avoir aujourd’hui.

Le jeudi 18 mars, nous nous retrouverons à 18h devant le Mémorial de la Shoah pour une visite de l’exposition. Dans un premier temps, Christian Delage présentera la manière dont il a conçu l’exposition en partenariat avec l’équipe du Mémorial, puis nous visiterons ensemble l’espace muséal.

Afin de préparer ces séances, je vous invite à prendre connaissance du site de l’exposition, d’un compte rendu sur le sujet que j’avais publié l’année dernière et du programme du cycle de projections et de rencontres lié à cette exposition. Enfin vous pouvez lire une présentation de l’exposition par Christian Delage.

Pour vous inscrire pour la visite vous pouvez contacter Aurélien Rigaud qui la co-organise : 18mars2010@gmail.com

Séance du 17 mars 2010, INHA bibliothèque du CEHTA, 17h.-19h.
Visite-débat au Mémorial de la Shoah, 17 rue Geoffroy l’Asnier, le 18 mars, 18h.-20h.

L’image ci-dessus est un montage de captures d’écran représentant symboliquement les dispositifs de monstration des images des camps dans les films de fiction : Verboten!, (Samuel Fuller et al., 1959), The Stranger (Orson Welles et al. 1946) et Judgement at Nuremberg (Stanley Kramer et al., 1961).


Une réflexion sur « Filmer les camps, de Hollywood à Nuremberg »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.